Sous le signe de la qualité !

Sylvie PEFOURQUE, responsable du magasin, Céline LEQUATRE, conceptrice-vendeuse, Christian GOBBO, dirigeant : “Valoriser notre travail, nos services, pour obtenir davantage de contacts clients réussis.”

Il existe mille et une manières de vendre. La plus agréable consiste à accueillir un client qui vient sur la recommandation de ses amis, de ses voisins ! A ce stade là, une grande partie du travail a déjà été fait. D’où l’intérêt de transformer tous ses clients en clients satisfaits et surtout de leur demander d’exprimer cette satisfaction ! Ensuite il reste à faire connaître ces exemples de réussite… Un stage sur ce thème, animé par Philip Anderson, a été suivi par les 4
personnes chargées de l’accueil et de la vente dans le magasin de cuisines Design Concept qui représente la marque PERENE à Montauban. Le témoignage de Sylvie Pefourque, responsable du magasin.

Comment avez-vous eu l’idée de participer à un stage sur la fidélisation ?
Lors d’une réunion d’information animée par Philip Anderson, j’ai eu un déclic : l’entreprise Design Concept existe depuis 20 ans, les cuisines et salles de bain vendues ont apporté de la satisfaction à une foule de clients, nous avions donc une richesse à exploiter et nous ne l'avions pas soupçonnée. Nos clients pouvaient devenir nos plus sûrs faire-valoir.

Qu’attendiez-vous de ces 3 jours de formation ?
S'appuyer sur la notoriété ou se contenter de gérer les entrées magasin ne suffit pas. il nous fallait apprendre à optimiser notre fichier clients, à proposer d’autres aménagements pour la maison, à valoriser les services que nous avons apportés au fil du temps… Rassembler des preuves de notre compétence, montrer ce que nous savons faire, ce sont aujourd'hui les méthodes les plus pertinentes pour notre espace de vente.

Quelles sont les retombées ?
Le soir, nous étions exténuées mais tellement différentes ! Nous avons acquis une énorme confiance et de l’énergie pour mettre en oeuvre une enquête de satisfaction, un book de références, une démarche d’accueil tournée vers la mise en valeur d’un savoir-faire reconnu par nos clients…

Par exemple ?
Auparavant, notre argument était «nous sommes fabricants ». Et les clients comprenaient « artisans». Dans leur esprit, une prestation artisanale est coûteuse. Ce n'était donc pas le bon discours ! Ou bien, lorsque nous développions notre argumentaire qualité, ils nous disaient «C’est ce que l’on entend partout !». Aujourd’hui, nous montrons que nous savons travailler, preuves à l’appui et respecter les goûts et le budget du client. Nous sommes davantage des amies du client que des commerciales. Nous avons gagné en crédibilité !


Philip Anderson Developpement © 2005 | mentions légales